Toutes les actualités

Rencontre Femmes en Entreprise sur le thème de « l’innovation managériale : vers plus d’inclusion »

Partager

Follow by Email
Twitter
LinkedIn

Une 9ème édition riche d’enseignements

La 9ème édition des Rencontres « Femmes en entreprise » organisée le 7 mars 2019 par les femmes CCE du comité Maroc avec le soutien de l’Ambassade de France, a attiré plus de 110 participants, tous chefs d’entreprises et cadres dirigeants, français et marocains. Le thème de réflexion retenu cette année était moins exclusivement axé que les précédentes fois sur les problématiques féminines (les stéréotypes, l’équilibre vie professionnelle/vie privée, les réseaux féminins…), ce qui a eu pour effet d’amener un public masculin plus nombreux.

Comme l’a souligné en introduction la modératrice de la rencontre, Yasmine Benamour, CCE, le choix de ce thème est parti du constat qu’« aucune entreprise ne peut se reposer sur ses acquis, le monde bouge trop vite pour se permettre une once d’immobilisme ». L’innovation repose sur une compréhension collective des enjeux auxquels l’entreprise doit faire face grâce à une implication positive de toutes les parties prenantes. Elle peut revêtir de nombreux aspects et toucher l’organisation, la gouvernance, les technologies. Elle mène aussi à davantage d’inclusion grâce à la mise œuvre de l’intelligence collective, la promotion du bien-être au travail…

Ces questions ont été abordées sous un angle très concret, nourri de l’expérience des trois intervenants invités, lors de la table ronde qui a suivi. Myriam Lahlou-Filali, directrice générale de Pharma 5, Aalya Ghouli, directrice Marketing, Innovation, Digital et Stratégie et membre du COMEX de la BMCI (groupe BNP Paribas), et Moncef Benabdeslam, directeur général de Cap Gémini Maroc, représentaient des profils d’entreprise différents :  une entreprise familiale marocaine (Pharma 5) qui se développe rapidement sur le continent africain, deux filiales de multinationales françaises, l’une travaillant quasi exclusivement pour le marché domestique (BMCI), l’autre travaillant avec des donneurs d’ordre essentiellement étrangers (Cap Gémini).

Ces trois dirigeants ont en commun d’être pleinement impliqués dans un processus d’innovation managériale et conscients des enjeux qui la sous-tendent. Ils en ont d’ores et déjà tiré des conclusions riches d’enseignements :

  • L’innovation managériale n’est pas une mode mais une nécessité. L’environnement incertain dans lequel évoluent les entreprises requiert agilité et mobilisation de toutes les compétences,
  • Faire appel à l’intelligence collective et collaborative, c’est une révolution mais pas la porte ouverte à l’anarchie. La réussite repose sur la pédagogie, la patience et l’établissement d’une relation de confiance entre les collaborateurs et leur hiérarchie mais également entre collaborateurs eux-mêmes,
  • Les bienfaits de la mixité et de la diversité pour les entreprises et leurs performances ne sont plus à démontrer,
  • Se soucier du bien-être au travail de ses collaborateurs, c’est favoriser leur épanouissement et renforcer leur sentiment d’appartenance et par là même leur motivation,
  • Innovation managériale et inclusion sont intimement liés. Les dirigeants qui innovent sont les mêmes que ceux qui font appel à l’intelligence de tous leurs collaborateurs et croient aux vertus de la diversité.